Table ronde Bénin Paris 17, 18 et 19 juin 2014

Table ronde Bénin Paris 17, 18 et 19 juin 2014 Table ronde économique
(6)

INVESTISSEURS, LE BÉNIN VIENT À VOTRE RENCONTRE Investisseurs institutionnels ou privés, les 17, 18 et 19 juin 2014, le Bénin organise dans les locaux de la Banque Mondiale à Paris, une Table Ronde consacrée au Financement de son Développement. Cet événement va nous offrir une occasion unique d’échange et de partage sur toutes les opportunités et richesses dont regorge mon beau pays. En effet, depuis 2006, le Bénin a fait l’option irréversible de bâtir une économie émergente d’ici 2025 et qui assure le plein emploi de ses ressources humaines et matérielles, en permettant à ses braves populations de gagner la bataille contre la pauvreté et la précarité. A cette fin, mon Gouvernement a mis en route une série de réformes structurelles visant à améliorer le climat des investissements, à assainir le cadre macro-économique, à lutter contre la corruption et promouvoir la bonne gouvernance économique et politique. La vision de mon Gouvernement s’appuie sur des orientations claires, définies dans un document qui nous sert de boussole, à savoir, le Document de Stratégie de Croissance pour la Réduction de la Pauvreté (DSCRP), lequel a reçu la caution des partenaires techniques et financiers et constitue la base du dialogue entre le Gouvernement et ceux-ci. La DSCRP s’articule autour de cinq (5) axes prioritaires, que sont : L’accélération de la croissance économique ; Le développement des infrastructures ; Le renforcement du capital humain ; La promotion de la bonne gouvernance ; et Le développement équilibré de l’espace national. Sur la base de ces orientations, mon Gouvernement s’est doté d’un cadre opérationnel dénommé « Agenda pour le Bénin émergent », qui identifie les pôles de croissance pouvant retenir l’attention des investisseurs. Il s’agit : des services, en raison de la vocation de transit du pays ; du coton et des textiles ; de l’agro-alimentaire ; de l’énergie ; des infrastructures routières, portuaires et ferroviaires ; de l’artisanat et du tourisme. Le Bénin vous offre d’immenses possibilités d’investissement, et met à votre disposition, dans ce cadre, sa Zone Franche Industrielle, ses vastes terres arables, ses vallées, ses plans d’eau, ses plages, son port autonome à vocation régionale, son réseau routier en constante amélioration, son réseau ferroviaire à réhabiliter, sa population jeune et dynamique, son administration en pleine restructuration et aussi un marché régional potentiel de plus de 300 millions de consommateurs. Le Bénin est sûr ! Le Bénin est crédible ! Et vos investissements y sont forcément rentables ! Dr Boni YAYI

Visite de travail du président nigérien au Bénin Le chantier de la nouvelle gare OCBN et le port de cotonou visités Le p...
04/09/2014

Visite de travail du président nigérien au Bénin
Le chantier de la nouvelle gare OCBN et le port de cotonou visités

Le président nigérien Issoufou Mahamadou a effectué une brève visite de travail en terre béninoise, ce mardi 3 septembre 2014. De retour du Kenya où il a pris part au sommet sur la lutte contre le terrorisme en Afrique, le Chef de l'Etat nigérien est venu faire avec son homologue béninois le point de la coopération bilatérale benino-nigérienne, notamment les grands projets conjoints en cours d'exécution.

Issoufou Mahamadou s'est dit très heureux de fouler à nouveau le sol béninois pour échanger avec son frère et ami le President Boni Yayi. Après un tête à tête au Palais de la Marina, les deux chefs d'Etat se sont rendus successivement sur le chantier de construction de la nouvelle gare de l'Organisation commune Bénin-Niger (OCBN) et au port de Cotonou.
A la gare OCBN, ils ont eu droit a une visite guidée de l'infrastructure en construction. Il s'agit d'une infrastructure moderne, dotée d'une Blue Zone, constituée d'une salle de jeux, d'un cybercafé et d'un restaurant VIP, ce qui, de l'avis du Directeur général de l'OCBN Issiakaou Souleymane générera d'importants emplois. Les travaux, rassure-t-il, avancent normalement et seront livrés d'ici le premier janvier.
Le président béninois a fait la genèse de ce mégaprojet dénommé boucle ferroviaire qui vise à relier à terme, via le réseau ferroviaire plusieurs pays de la sous région, notamment le Togo, le Niger, le Burkina-Faso, la côte-d'Ivoire et notre pays. Ce projet, rappelle le Chef de l'Etat, a fait l'objet de plusieurs concertations dont la toute première s'est tenue à Ouagadougou. Les échanges bilatéraux entre le Bénin et le Niger, déjà unis par l'OCBN, se sont poursuivis à Cotonou le 7 novembre 2013 pour le segment concernant les deux pays et ont abouti au montage financier du projet de même qu'au choix du partenaire stratégique, indique Boni Yayi. D'un coût global de l'ordre de 1200 milliards de francs cfa, le financement de l'axe Cotonou-Niamey sera assuré par une société mixte au capital de 70 milliards. La répartition du capital de la société et le financement du projet sont repartis comme suit: 10% pour chacun des deux États, 20% pour leur secteur privé respectif et 40% pour le partenaire stratégique, en l'occurrence le Groupe Bolloré qui a entre autres missions, d'assurer le préfinancement du projet. Au titre du secteur privé béninois, poursuit Boni Yayi, le président Boni Yayi a saisi l'occasion pour inviter le PDG de Pivot Network, notre compatriote Samuel Dossou Aworet à se joindre au partenaire stratégique Bolloré en vue d'un démarrage du chantier côté béninois. Car, conclut le Chef de l'Etat, la construction des rails Niamey-Dosso, longs de 140 km, a déjà démarré et avance à grands pas.

Le président nigérien s'est également réjoui des progrès enregistrés par ce projet qui est un symbole d'intégration économique, non seulement entre le Bénin et le Niger, mais aussi au plan sous régional. Il a salué le leadership du président Boni Yayi qui a permis de dénouer toutes les difficultés qui ont jalonné l'évolution du dossier. Il lance à son tour un appel vibrant aux secteurs privés des deux pays, singulièrement au magnat béninois Samuel Dossou en vue de mener toutes les diligences nécessaires à l'accélération du projet. Il invite à cet effet ce dernier et le gouvernement béninois à honorer de leur présence la cérémonie de mise en service des rails Niamey-Dosso, prévue le 18 décembre prochain, à l'occasion du 56ème anniversaire de la proclamation de la République du Niger.

Boni Yayi et Issoufou Mahamadou au port de Cotonou

Les deux Chefs d'Etat se sont également rendus sur la plateforme portuaire pour visiter les nouveaux équipements de cette infrastructure qui joue un grand rôle dans les échanges commerciaux entre le Bénin et le Niger. Les autorités du port de Cotonou ont fourni au président nigérien les détails sur la part du trafic nigérien sur l'ensemble du trafic du port de Cotonou. Selon Samuel Batcho, Directeur général du port, le trafic en direction du Niger tournerait autour de 3 millions de tonnes par an. Le port de Cotonou, avec sa capacité de 20 à 22 millions de tonnes, dispose d'une marge suffisante pour accueillir toutes les marchandises destinées au Niger, rassure-t-il. Au sujet des portiques pour le déchargement des marchandises, Samuel Batcho, chacun des deux portiques, confie-t-il, a une cadence de 40 mouvements par heure, ce qui est une avancée technologique notoire dans les opérations de déchargement au port. Deux autres portiques seront bientôt installés, annonce-t-il.

Bruno OTEGBEYE (Cell.Com/PR)

Table ronde Bénin Paris 17, 18 et 19 juin 2014's cover photo
17/06/2014

Table ronde Bénin Paris 17, 18 et 19 juin 2014's cover photo

Table ronde Bénin Paris 17, 18 et 19 juin 2014's cover photo
17/06/2014

Table ronde Bénin Paris 17, 18 et 19 juin 2014's cover photo

Table ronde de Paris, les 17, 18 et 19 juin 2014: Le Bénin en quête de 6.628 milliards pour cinq projets de grande enver...
28/05/2014

Table ronde de Paris, les 17, 18 et 19 juin 2014: Le Bénin en quête de 6.628 milliards pour cinq projets de grande envergure

La très prochaine table ronde des partenaires techniques pour le financement du développement qu’organise le Bénin à Paris du 17 au 19 juin prochain était au cœur de la séance extraordinaire du conseil des ministres tenue le lundi 26 mai dernier. La liste consolidée des projets PPP et privés ainsi que celle de projets PIP à soumettre aux partenaires à ce rendez-vous a été approuvée. Le tableau présenté fait ressortir une cinquantaine de projets dont une trentaine pour les PPP et une vingtaine pour les privés d’un coût total de 6.937 milliards de francs CFA dont 308,426 milliards de francs CFA de financement acquis ; ce qui fait ressortir un besoin de financement de 6.628,574 milliards de francs CFA.

Les projets PPP concernent aussi bien les secteurs des transports terrestres, aériens et maritimes que ceux de l’agriculture, de la culture, de l’artisanat et du tourisme, de l’assainissement, de l’urbanisme, de l’habitat et de la formation professionnelle. Les cinq projets phares sont le projet Epine Dorsale de Développement intégré de l’économie béninoise avec quatre composantes; le programme de construction d’infrastructures énergétiques, de restructuration et d’extension du réseau de distribution de l’énergie avec des composantes telles que les barrages électriques, les réseaux, l’électrification rurale, les centrales dont celle à construire à partir de la biomasse ; le programme de développement des aménagements hydro-agricoles au Bénin dont le financement permettra, notamment, d’aménager les vallées du Niger, du Mono, du Couffo, de la Pendjari et de l’Ouémé et également de construire une cinquantaine de petits barrages à but agro pastoral ; le projet de construction d’un hôpital de référence et le projet de développement de la Route des Pêches.

Les projets PIP d’un coût total de 2.731,14 milliards de francs CFA dont 219,45 milliards de francs CFA de financement acquis, soit un besoin de financement de 2.525,3 milliards de francs CFA portent sur une soixantaine de projets qui couvrent tous les secteurs de l’économie nationale, notamment, l’agriculture, la décentralisation, l’éducation, la santé, l’eau, la justice, la jeunesse et les sports, l’industrie et le commerce, la sécurité publique, le genre et la protection sociale, la Communication et les Technologies de l’Information, les Objectifs du Millénaire pour le Développement et les Objectifs de Développement Durable.



Wandji A.

Table ronde Bénin Paris 17, 18 et 19 juin 2014's cover photo
19/05/2014

Table ronde Bénin Paris 17, 18 et 19 juin 2014's cover photo

Table ronde Bénin Paris 17, 18 et 19 juin 2014's cover photo
25/03/2014

Table ronde Bénin Paris 17, 18 et 19 juin 2014's cover photo

Visite de travail de la première fortune d’afrique au bénin : Aliko Dangote annonce un...
25/03/2014
Visite de travail de la première fortune d’afrique au bénin : Aliko Dangote annonce un...

Visite de travail de la première fortune d’afrique au bénin : Aliko Dangote annonce un...

Le richissime homme d’affaires nigérian, Aliko Dangote, a effectué, hier jeudi 10 octobre, une visite de travail au Bénin Principale retombée du séjour de la première fortune africaine à Cotonou, son groupe annonce la construction d’une centrale électrique de 200 Mw, pour un coût estimatif de 150 mi...

Adresse

66 Avenue Iéna,
Paris
75016

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Table ronde Bénin Paris 17, 18 et 19 juin 2014 publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Table ronde Bénin Paris 17, 18 et 19 juin 2014:

Vidéos

événements/lieux á proximité


Autres Évènement à Paris

Voir Toutes