Election présidentielle 2017 - France

Election présidentielle 2017 - France www.election-presidentielle.fr
Les clés pour comprendre les élections présidentielles en France
(69)

Election-Presidentielle.fr, le site d'information et de décryptage dédié aux élections présidentielles en France.

Tout d'abord bonne année à tous. Que 2020 soit un bon cru (vinvin !). Pour la démarrer un article qui analyse la réforme...
02/01/2020
Neotopia

Tout d'abord bonne année à tous. Que 2020 soit un bon cru (vinvin !).

Pour la démarrer un article qui analyse la réforme des retraites à l'aune du "démantèlement du programme du CNR" avec un coup de projecteur sur une mesure peu commentée de la réforme car elle vise les hauts salaires.

L'article a été écrit avant l'allocution d'Emmanuel Macron, qui dans un retournement orwellien, a évoqué le programme du CNR en disant souhaiter le consolider!!!; On apprenait par ailleurs que JF Cirelli était promu dans l'ordre de Légion d'Honneur au 1 janvier.

"Denis Kessler est une figure méconnue du grand public, moins médiatique qu’un Alain Minc ou un Jacques Attali, mais il est un des personnages clés de la vie économique et sociale française depuis plus de 25 ans, de ceux qui murmurent à l’oreille des gouvernants, font et défont les carrières – il a été président du club Le Siècle -, le tout en défendant une vision néo-libérale très affirmée." La suite sur Neotopia
http://neotopia2017.blogspot.com/

Mon interprétation du Brexit (merci à Tim Mitchell pour l'inspiration)
29/03/2019

Mon interprétation du Brexit (merci à Tim Mitchell pour l'inspiration)

Collapsologie.La dernière fois que l’on a parlé – avec un certain  succès - de fin du monde c’était en l’an 2000. Les mi...
15/01/2019
Collapsologie

Collapsologie.

La dernière fois que l’on a parlé – avec un certain succès - de fin du monde c’était en l’an 2000. Les millénaristes de tous poils promettaient notre disparition et le bug de l’an 2000 planait comme une menace cachée sur nos existences. Il ne s’est rien passé, nous sommes toujours là, et nous pouvons donc à nouveau nous livrer à cet exercice, qui nous fait à la fois frissonner et un peu sourire, qui consiste à imaginer notre fin.

http://neotopia2017.blogspot.com/2019/01/collapsologie.html

La dernière fois que l’on a parlé – avec un certain succès - de fin du monde c’était en l’an 2000. Les millénaristes de tous poils prom...

La mobilisation en baisse des Gilets jaunes est-elle le signe de la fin du mouvement ou simplement une parenthèse avant ...
24/12/2018
Fièvre Jaune

La mobilisation en baisse des Gilets jaunes est-elle le signe de la fin du mouvement ou simplement une parenthèse avant un rebond ?

Bonne lecture et bonnes fêtes !
http://neotopia2017.blogspot.com/2018/12/fievre-jaune.html

La mobilisation des « Gilets Jaunes » (GJ) faiblit, et désormais les manifestations semblent surtout le fait de groupes d’excités où se ...

J'ai le plaisir vous annoncer la parution de mon nouveau texte aux éditions Terres d'Auteurs. Une nouvelle intitulée "La...
03/02/2018
Terre d'Auteurs

J'ai le plaisir vous annoncer la parution de mon nouveau texte aux éditions Terres d'Auteurs. Une nouvelle intitulée "La Chronique". C'est ici: http://www.terredauteurs.com/spip.php…

Pour le lire il suffit de vous inscrire sur le site car les formats numériques sont disponibles gratuitement en ce moment. Vous y trouverez d'autres textes de votre serviteur ainsi que ceux d'auteurs comme Serge Hefez, Jean Didier Vincent, André Kasper...

Bonne lecture.

01/01/2018

Bonne année à tous. Que 2018 vous apporte beaucoup de joies et de satisfactions.

Les réseaux sociaux, l'information, l'affaire Weinstein...ou la twittysterisation du monde.Avec l’affaire Weinstein on a...
29/10/2017
La twittysterisation du monde

Les réseaux sociaux, l'information, l'affaire Weinstein...ou la twittysterisation du monde.

Avec l’affaire Weinstein on a assisté à un déferlement de tweets sur la question du harcèlement sexuel, avec les hashtag #balancetonporc ou encore #metoo, qui sont apparus en tête des « trending topics » sur le réseau social en France et aux États-Unis.
Mon propos ici n’est pas de parler du sujet du harcèlement mais de l’effet de polarisation, de simplification et in fine d’hystérisation que provoquent les réseaux sociaux sur de telles questions.

La suite c'est ici:

https://neotopia2017.blogspot.fr/2017/10/la-twittysterisation-du-monde.html

Avec l’affaire Weinstein on a assisté à un déferlement de tweets sur la question du harcèlement sexuel, avec les hashtag #balancetonporc o...

Une fois n'est pas coutume un peu d'autopromo... Si vous aimez les formats courts, les écritures originales, je vous inv...
08/09/2017
Terre d'Auteurs

Une fois n'est pas coutume un peu d'autopromo... Si vous aimez les formats courts, les écritures originales, je vous invite à découvrir le site de l'éditeur Terre d'Auteurs (livres papiers, e-pub..) avec de nombreux textes en accès gratuit. Et notamment ma dernière nouvelle Le Tigrat (http://www.terredauteurs.com/spip.php…). Bonne lecture.

Soeurs Prune Roussillon Formats en ligne liseuse audio livre C’est au numéro quarante-sept que vivent les sœurs Dubreilles. Elles sont belles, intelligentes, rayonnantes et indissociables. Toutes sortes de surnoms leur conviendraient. "Tic et Tac" revient le plus souvent. Même si les "petites filles...

14/06/2017

Jupiter sur l'Olympe

L’absence de campagne que je décrivais dans mon précédent billet s’est concrétisée par une abstention record au soir du premier tour ; plus d’un Français sur deux ne s’est pas déplacé.

Quelles qu’en soient les raisons – lassitude, soutien implicite à Emmanuel Macron, impression que le « résultat était connu d’avance » - cette abstention pose un problème crucial. Les candidats de La République En Marche ont recueilli seulement 15% des suffrages du corps électoral mais disposeront d’une très large majorité à l’Assemblée, sans réelle opposition, avec un rapport au pouvoir qui sera très docile – la grande majorité des futurs députés ne devront leur élection qu’à un logo En Marche apposé sur leur affiche de campagne ou à la mention « avec le soutien d’Emmanuel Macron ».

Dans ce contexte, l’exécutif, pourra mener toutes ses réformes à sa guise, sans vrai débat et sans « contrôle » par le pouvoir législatif. Or comme nous l’avons vu le socle réel d’adhésion à Emmanuel Macron, exprimé par les suffrages au premier tour de la présidentielle et aux législatives, reste assez faible. Dès lors, une fois dissipés les effets de la belle séquence de communication présidentielle initiée dès la cérémonie d’investiture, les premières mesures gouvernementales pourraient mécontenter une part très significative de nos concitoyens, sans que ces derniers aient un moyen concret de se faire entendre. Le risque serait alors de perpétuer et d’amplifier la déception qui a conduit les Français à renvoyer chez elle une part importante de notre classe politique, avec des conséquences imprévisibles. Espérons que notre président jupitérien sera aussi un président sage, « minervien", pour éviter cet écueil et rester à l’écoute du pays.

Chem Assayag

05/06/2017

Cherche campagne

- Bonjour, je cherche la campagne.

- Quelle campagne ?

- La campagne des élections législatives ?

- Ah mais vous êtes sûr que vous ne vous trompez pas ? Les élections c’était il y a quelques semaines déjà.

- Non, non, je vous assure des élections ont bien lieu et le premier tour c’est le dimanche 8 juin, dans à peine six jours.

- C’est étrange je ne me suis rendu compte de rien.

- A dire vrai cela ne m’étonne pas vraiment ; c’est une campagne très discrète, presque invisible. On n’a pas assisté à des débats de portée nationale, aucune figure n’a émergé, les grands partis semblent en état de mort cérébrale, et tout semble se résumer à la question « Êtes vous pour donner une majorité à Emmanuel Macron? ». C’est assez inhabituel et nos concitoyens semblent très peu mobilisés,

- Ce qui est certain c’est que les premiers pas de notre nouveau Président ont été très commentés, et puis il y a eu cette actualité tragique avec les attentats en Grande Bretagne, ou encore les décisions de Trump, alors je n’ai pas forcément fait de gros efforts pour savoir ce qui se passait ici,

- Pourtant l’enjeu est le même que pour les précédentes législatives : désigner ceux qui vont nous représenter, et éventuellement porter au pouvoir une opposition au nouveau Président.

- Mais peut-être que les choses vont s’animer dans la dernière ligne droite.

- Dans ce cas là il va falloir vite, mais je ne vois aucun signe dans ce sens.

- Alors votre campagne vous allez la chercher longtemps ; elle sera terminée avant d’avoir vraiment démarré.

Chem Assayag (merci de partager)

22/05/2017

Mon député est un inconnu

Le gouvernement est nommé et les enjeux sont clairs : Emmanuel Macron a constitué un exécutif qui a pour objectif de prendre des voix au PS et surtout aux Républicains afin de pouvoir constituer une majorité absolue avec les candidats de la République en Marche. SI besoin, un certain nombre de (futurs) députés qui ont été ménagés par le parti du Président, comme Manuel Valls s’il était élu, serviront de renfort si LREM n’est pas en capacité de légiférer seule.

Ici Emmanuel Macron fait le pari d’une forte dynamique liée à son élection; en effet LREM va présenter de très nombreux candidats novices, sans réseau ni implantation, qui vont trouver face à eux des députés sortants ou des acteurs plus chevronnés de la vie politique. Dès lors ceux qui voteront pour le candidat LREM voteront surtout pour donner une majorité au Président, considérant ainsi que ces élections législatives ont une visée quasi exclusivement nationale et en en gommant la dimension locale. Un tel calcul peut être gagnant dans les grandes villes, là où les étiquettes comptent au moins autant que les personnalités et où l’électeur se détermine d’abord par rapport à un parti; on peut penser en revanche que dans des villes plus petites ou des circonscriptions rurales la dimension personnelle des candidats et leur connaissance du territoire et de ses habitants rendra beaucoup plus compliquée la tâche des « bébés Macron ». Là on vote encore pour son député et pas seulement une formation politique.

Cette problématique, avec le niveau de résistance des candidats LR, peut être une des clés du scrutin. A ce titre il faut sans doute être plus prudent que d’ordinaire sur les projections en sièges à l’Assemblée Nationale réalisées sur la base des enquêtes d’opinion, car la double nouveauté de LREM et de ses candidats crée un facteur d'incertitude. En revanche ce qui est sûr c’est que notre prochaine Chambre des Députés sera très profondément renouvelée.

Chem Assayag

A trois semaines des législatives, la tectonique des plaques électorales se précise et s’avère annonciatrice d’un scruti...
19/05/2017
Législatives : le scénario noir du Parti socialiste

A trois semaines des législatives, la tectonique des plaques électorales se précise et s’avère annonciatrice d’un scrutin à la fois de validation et d’amplification de la présidentielle. A condition de ne commettre aucun faux pas d'ici au 11 juin, le nouvel exécutif pourrait obtenir la majorité des sièges au sein d’une Assemblée nationale profondément renouvelée. Le Parti socialiste pourrait en être la principale victime, enregistrant à cette occasion une défaite historique.

A trois semaines du premier tour des élections législatives, qui auront lieu le dimanche 11 juin, la tectonique des plaques électorales se…

12/05/2017

Politique quantique.

Depuis l’élection d’Emmanuel Macron il semble que nous soyons entrés dans une nouvelle phase, celle de la politique quantique.
Tour semble chaotique, imprévisible, indéterminé. De nouveaux mouvements – annonce de Benoît Hamon sur le lancement d’une initiative, mouvement « Dès Demain » avec notamment Anne Hidalgo et Martine Aubry comme fondatrices - sont lancés tous les jours, les alliances d’hier sont remises en cause – entre le PCF et la France Insoumise, peut être entre le Modem et République En Marche -, des personnalités comme Manuel Valls se retrouvent dans un étrange no man’s land politique, les uns font des offres de service qui sont refusées – Bruno Le Maire - tandis que d’autres qui ne demandent rien et se retrouvent sur des listes - Mourad Boudjellal...
Tout se passe comme si Emmanuel Macron avait déchaîné des forces (incontrôlables et incontrôlées ?) de changement.
Comme en écho au principe d’Heisenberg, qui énonce que toute amélioration de la précision de mesure de la position d’une particule se traduit par une moindre précision de mesure de sa vitesse et vice-versa, il semble désormais impossible de savoir où certaines forces politiques vont se situer par rapport au nouveau Président ET avec quelle rapidité elles vont déterminer leur position. Et pour détourner la fameuse phrase de Gramsci ( « Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres ») on ne sait trop ce qui va émerger de cette période inédite.

Chem Assayag

PS N'hésitez pas à partager !😊

08/05/2017

Vous êtes plus de 4000 désormais à nous suivre. Merci à tous. Nous continuerons à vous proposer des informations jusqu'au législatives. Alors continuez à nous suivre et nous faire connaître. Merci.

05/05/2017

Petite Chronique d'une Élection - SE03E19

Comment analyser une victoire ?

Le deuxième tour approche à grands pas et Emmanuel Macron en est le grandissime favori. Malgré l’absence de front républicain on voit mal comment il pourrait perdre cette élection, surtout après un débat pendant lequel Marine Le Pen n’aura sans doute pas gagné un seul électeur. Dès lors on peut presque se projeter au 8 mai et un enjeu important sera le score de Marine Le Pen et son interprétation, en l’occurrence son interprétation par Emmanuel Macron.

Pour les résultats du premier tour de nombreux sondages indiquaient que le vote Macron était pour moitié un vote d’adhésion et pour moitié un votre de raison et/ou tactique. En tenant compte de l‘abstention cela signifie que Macron a réellement convaincu à peine un électeur sur 10. C’est peu. A plusieurs reprises il a balayé – ou feint de balayer ? – cet argument, y compris en disant qu’il ne pouvait pas revenir sur son programme car cela impliquerait de trahir ses électeurs. Cet argument est un peu incertain quand la moitié de ces derniers ne sont pas de fervents supporters de son projet…

Or à l’évidence au second tour de nombreux électeurs voteront pour Emmanuel Macron pour faire barrage à Marine le Pen. Est-ce que l’ex Ministre des Finances fera comme si cela n’avait pas d’importance prenant le risque de s’appuyer sur un socle électoral finalement assez étroit ? Ou bien fera-t-il comme Jacques Chirac en 2002 et tiendra-t-il compte des circonstances exceptionnelles de son (éventuelle) élection, notamment dans l’optique des législatives ?

Certains diront qu’une telle analyse est un peu prématurée mais elle agite sans doute certains stratèges, notamment dans le camp d’En Marche!

En attendant bon vote et retrouvez-nous pour des chroniques législatives dès la semaine prochaine !

Chem Assayag

Adresse

Paris

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Election présidentielle 2017 - France publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Election présidentielle 2017 - France:


Autres Évènement à Paris

Voir Toutes

Commentaires

Je veux revoir le 1er débat entre tous les candidats avant le 1er tour
JE ME NOM ATUR-CYRILLE CHERS AMI.