Festival des 168 Heures

Festival des 168 Heures Page officielle du festival du "Festival Des 168 Heures"
(2)

PRÉSENTATION DU FESTIVAL Le principe de ce festival unique est de regrouper au sein d'un même lieu, dans une même atmosphère et dans le même but, des équipes dirigées par des jeunes réalisateurs, afin que tous ensemble participent à un grand projet commun de création. Chacune des équipes doit, en 168 heures, écrire, tourner et monter un film unique qui constituera la sélection du festival. Ce qui, fait l'originalité et la beauté de ce festival est le fait qu'il propose pour la première fois la mise en commun d'un lieu dédié à la seule création cinématographique à plusieurs groupes, au même moment. Des contraintes, des lieux imposés, des dates, sont des éléments courants au sein des festivals de cinéma mais le Festival des 168 Heures offre une expérience créatrice liée à la rencontre et au partage. En faisant vivre et travailler des équipes de tournage dans le même espace, le but du festival est d’encourager et d’observer un élan artistique issu de la création d’une communauté dont le but est la réflexion et le travail afin d’aboutir à une oeuvre cinématographique. Car si les travailleurs du cinéma se croisent souvent entre deux projets, avant, pendant ou après un film, il est extrêmement rare de pouvoir partager le processus de création d’un film avec quelqu’un d’extérieur. Le festival propose une semaine, durant laquelle il faudra créer. Il s’agit de donner aux équipes un temps restreint pour faire un film, de faire bouillonner les esprit le temps d’une semaine. Mais il s’agit aussi de l’occasion de faire un film. Si bien des tournages sont avortés avant même leur préparation par faute de temps, d'envie, de moyens, de personnel, ici, le film doit être fait et il le sera. Cette urgence est un point fondamental qui, de bien des façons, pousse à la création, à l'idée et qui, nous en sommes convaincus, est l'élément déclencheur de grandes choses. DÉROULEMENT DU FESTIVAL ET MODALITÉS → ÉQUIPES : Chaque équipe se compose d'un maximum de cinq personnes et d’un minimum de deux personnes. Chaque participant(e) peut, et devra le plus souvent, incarner différents rôles pour les besoins du film. Les réalisateurs(-trices) sont encouragé(e)s à constituer une équipe complète, à la fois dans un but pratique de réalisation du film mais aussi afin de profiter au mieux d'une variété d'esprit dans un but de qualité. → FILMS : Les films, le format, la durée, le style, le genre, les sujets, les supports ne dépendent que de la volonté des participant(e)s. Nous ne voulons en aucun cas influer le processus créatif imposant une contrainte sur ce qui compose ou définit les films. Ils devront cependant bien être réalisés lors des 168 heures imparties. → ORGANISATION DES TOURNAGES : Le déroulement des tournages étant totalement libres, il n’est imposé aucune règle. Deux points doivent-être, cependant, abordés. Tout d'abord, il est interdit, pour des raisons logiques et artistiques, de documenter au sein d’un film le festival en lui-même. Sera sanctionné toute quelconque intention documentaire ou fictionnelle usant du festival en lui-même comme sujet ou personnage. Le second point consiste en l'organisation des tournages au sein de la maison du festival. Le Festival des 168 Heures met en place une carte des lieux partenaires ou publics de tournage. Il est vivement conseillé de s’y reporter afin de gagner du temps sur les repérages. Il est cependant possible d’utiliser le lieux même du festival comme décor de tournage avec l’accord au préalable de l’organisation. → DÉROULEMENT CONCRET : Une fois les participants installés l’organisation propose un dîner de présentation du festival et de rappel des règles concernant le déroulement de la semaine de réalisation, des jours de projections et des règles en fonctions du lieu de l’édition. Une présentation des équipes et du travail des réalisateurs précèdera le lancement de la compétition. Le festival se lance officiellement à la suite de ce rassemblement, à 23h59. À partir de ce moment là, chaque équipe est autorisée à quitter le lieu commun et à travailler sur son projet. Chaque film devra alors être rendu exactement sept jours plus tard (168 heures) à 23h59. Un film non terminé, dont le montage n'est pas fini devra être rendu sous peine de ne pas participer à la sélection de l’édition. À l’inverse tout projet terminé avant la date limite ne pourra être rendu que le dernier jour du festival à partir de 20h. Si cela peut sembler problématique pour certains ce choix nous semble normal afin d’encourager les équipes à penser leur projet sur la semaine entière et à utiliser tout le temps offert. L’expérience prouve qu’il faut plus que 168 heures pour faire un film et que chaque équipe travaille sans ralentir pendant chaque instant qui leur est accordé. → AIDE AUX ÉQUIPES EN TOURNAGE: Afin de favoriser le bon déroulement du festival et de permettre les meilleures conditions possibles, l’organisation sur place est à disposition des participants pour tout renseignement ou aide. Le festival met en place une liste de lieux de tournage conçue en partenariat avec les institutions et les particuliers aux alentours du festival. Il sera donc offert à chaque équipe la possibilité de tourner dans des endroits uniques, privés ou publics, afin de pouvoir au mieux refléter dans les films l’expérience de tournage mais aussi de vie au sein d’une région, d’un lieu. → AU SEIN DU LIEU COMMUN : Le lieu commun constitue le point de repli, d'attache, de toutes les équipes. Les repas sont assurés à heures fixes, pour l’ensemble des participants. Il est possible de ne pas y participer pour les besoins du tournage. Un panier repas sera alors préparé si la demande a été faite le matin même au plus tard. Une soirée de fin de festival sera organisée sur place après la remise des prix et le visionnage des films lors de la première soirée de projection.

Mission: Promouvoir la création cinématographique et une expérience communautaire artistique.

Courage.
06/03/2020

Courage.

Découvrez l'édito du numéro de mars : "The End" - pourquoi la rédaction quittera les Cahiers après le numéro d'avril. Merci à tous pour vos nombreux messages.

Lire l'édito en ligne : https://bit.ly/38siZdK
Commander le numéro en ligne : https://bit.ly/38qEBaA

On prépare l’édition de cet été ! #festival168h ! 5ème édition, juillet 2020. LES CANDIDATURES SONT OUVERTES JUSQU’AU 30...
22/02/2020

On prépare l’édition de cet été ! #festival168h ! 5ème édition, juillet 2020. LES CANDIDATURES SONT OUVERTES JUSQU’AU 30 AVRIL #work #workinprogress #168h #filmfestival #filmfest #filmfestivals

18/02/2020

Nouveau website bientôt disponible, tenez-vous prêt.es et préparez vos candidatures !!!

28/01/2020
L O U V E S /

Un grand bravo aux LOUVES/ !

On a l’immense honneur de vous annoncer que
...
...
...

🚀🚀🚀🚀🚀🚀🚀🚀
Lisa Mondon est lauréate
de l’Aide à l’Écriture
SACD BEAUMARCHAIS
pour son texte INFINI BLANC
🚀🚀🚀🚀🚀🚀🚀🚀

🎁 Merci Association Beaumarchais-SACD

—————
🍾 Pour fêter ça, on reprend les répètes ! 🥂
—————

🥳 Après notre résidence à l’Étoile du Nord en novembre on débarque dans le 91.
🧩 Soutien en production : Das Plateau à - Espace culturel Boris Vian - Les Ulis (91)

Trop bien Marco ! On est super heureux pour toi !
17/01/2020
Maison Des Scenaristes

Trop bien Marco ! On est super heureux pour toi !

Et voici la sélection pour les rencontres auteurs-producteurs et pour le ScénarioLab Maison Des Scenaristes / WeFilmGood au Festival du court métrage de Clermont-Ferrand 2020 en partenariat avec la SACD!
Merci pour vos magnifiques scénarios dont la qualité nous a bluffés!
https://www.maisondesscenaristes.org/appels-calls

On nous dit en régie qu'il faut faire buzzer l'event de ce soir.Alors sortons notre traditionnel shooting fin de résiden...
16/01/2020

On nous dit en régie qu'il faut faire buzzer l'event de ce soir.
Alors sortons notre traditionnel shooting fin de résidence !!
Ils seront tous présent.es ce soir (sans voiture malheureusement).
Venez applaudir leurs films au Ciné 104 de Pantin dès 19 heures.

COMMENT FAIRE POUR de Jules Follet tourné pendant notre résidence 2018 est actuellement en VOD sur la plateforme de Bref...
15/01/2020
“Comment faire pour” un court métrage de Jules Follet – Brefcinema - Brefcinema

COMMENT FAIRE POUR de Jules Follet tourné pendant notre résidence 2018 est actuellement en VOD sur la plateforme de Brefcinema !!
Petit warm-up avant notre projection de demain soir au Ciné 104 :
https://www.facebook.com/events/1221716998013410/

“Comment faire pour” est un court métrage réalisé par Jules Follet en 2018. Regardez “Comment faire pour” en streaming sur Brefcinema. Le premier mois est gratuit.

09/01/2020

PROJECTION JEUDI 16 JANVIER /// 19h - 20h30 /// GRATUIT /// Avec tous les réalisateurs et leur équipe !!! ON A TROP HÂTE !! #filmfestival #filmprojection #residence #festivaldes168heures

09/01/2020

C'EST JEUDI 16 JANVIER !

PROGRAMME
––––––––––––
ELENA du Collectif LOUVES/
LES VOLUTES de Marc Gurung
L'ENVOL DU PIOU PIOU de Mathis Descamps
GAULOISES de Gaspa
––––––––––––

- ADRESSE -
Ciné 104
104 Avenue Jean Lolive
93500 Pantin

- HORAIRE -
Projection : 19h30 - 20h30
Pot : 20h45 - 23h00

Entrée Gratuite

- ACCÈS -
Métro (5) - Église de Pantin

///////// EVENT /////////

https://www.facebook.com/events/1221716998013410/

03/01/2020
Bande annonce Festival des 168H – Résidence 2019

Meilleurs vœux à toutes et à tous de la part de toute l'équipe des 168 Heures !
Et n'oubliez pas de réserver votre soirée du jeudi 16 janvier pour notre grande projection au Ciné 104 des 4 films de notre résidence 2019. Et hop, la BA ci-dessous :
https://vimeo.com/379268784

This is "Bande annonce Festival des 168H – Résidence 2019" by Festival des 168 Heures on Vimeo, the home for high quality videos and the people…

Festival des 168 Heures's cover photo
13/12/2019

Festival des 168 Heures's cover photo

Contre la fermeture du dernier cinéma associatif de Paris.Le cinéma a besoin d'eux. Et eux ont besoin de nous. Signez et...
26/11/2019
Signez la pétition

Contre la fermeture du dernier cinéma associatif de Paris.
Le cinéma a besoin d'eux. Et eux ont besoin de nous. Signez et donnez quelques euros si vous le pouvez. Le cinéma vous le rendra tellement.

Préservation du Cinéma Associatif Indépendant "La Clef"

C'est demain Mardi 26 novembre au Brady à partir de 20h !!! Le court-métrage À L'OUEST de Lucas Pln Palen tourné pendant...
25/11/2019

C'est demain Mardi 26 novembre au Brady à partir de 20h !!! Le court-métrage À L'OUEST de Lucas Pln Palen tourné pendant notre résidence 2018 sera projeté au cinéma Le Brady avec LIFE ON EARTH de Lucas Azemar. Wop wop!

ACTU RÉSIDENT.E.S : Réservez vos places, c'est ce dimanche et c'est de toute beauté !!
05/09/2019

ACTU RÉSIDENT.E.S : Réservez vos places, c'est ce dimanche et c'est de toute beauté !!

🚨 J-4 avant l’ouverture de la Maison 🚨

🍀 Saisissez votre chance de voir Elena, Sacha et Nina en vrai !

🎫 PLUS QUE QUELQUES JOURS POUR PRENDRE VOTRE PLACE

https://www.billetreduc.com/243803/evt.htm

✨ SO3URS
Les Floréales Théâtrales
⏱ Dimanche 8 septembre à 13h55
📌Au Lavoir Moderne Parisien

🐺
Ecriture, mise en scène, jeu / Inès Latorre @Lisa Mondon Laure Marion
Avec la voix de / @Sophie Braem Vasco
Scénographie, régie / @Anne Marchais

19/08/2019

Notre ancienne résidente Kenza Vannoni recherche un ou une régisseuse générale pour son prochain film :
Tournage du 29 sept au 7 oct en Bretagne entièrement défrayé, non rémunéré.
Écrivez-lui si vous êtes intéressé.e

109 heures avant la fin de la résidence !Venez découvrir les 4 films réalisés cette semaine dans les Bauges.C'est ce sam...
22/07/2019

109 heures avant la fin de la résidence !

Venez découvrir les 4 films réalisés cette semaine dans les Bauges.

C'est ce samedi en plein air à École - 21h

Venez nombreux, c'est gratuit et tout public !

Back in the mountain !!!Début de la résidence J-1 ⛰🌋⛰🌋⛰🌋⛰🌋
18/07/2019

Back in the mountain !!!
Début de la résidence J-1
⛰🌋⛰🌋⛰🌋⛰🌋

J-3 _#film #savoie #courtmetrage #cinema #residence #168heures
17/07/2019

J-3

_
#film #savoie #courtmetrage #cinema #residence #168heures

4e Édition - Juillet 2019
17/07/2019

4e Édition - Juillet 2019

17/06/2019
Festival Côté court

ACTU RÉSIDENT : Bravo à Jules pour son Prix de la Jeunesse au Festival Côté court pour son film Comment Faire Pour réalisé pendant notre Résidence 2018. L'avenir appartient aux jeunes non ? ;)

PALMARÈS 2019

GRAND PRIX ANDRÉ S. LABARTHE
D’un château l’autre
Emmanuel Marre

PRIX SACD DU MEILLEUR PREMIER FILM
Moonchild
Julia Artamanov

PRIX DU PUBLIC
Homesick
Koya Kamura

PRIX DE LA JEUNESSE
Comment faire pour
Jules Follet

PRIX DE LA PRESSE
Saint Jacques Gay Lussac
Louis Seguin

PRIX D’INTERPRÉTATION MASCULINE
Alexis Manenti dans :
Le Discours d'acceptation glorieux de Nicolas Chauvin de Benjamin Crotty

PRIX D’INTERPRÉTATION FÉMININE
Eliza Muresan dans :
La Mariée de Pantin d’Eliza Muresan

PRIX DU GROUPEMENT NATIONAL DES CINÉMAS DE RECHERCHE
Albertine a disparu
Véronique Aubouy

COUP DE COEUR DES LYCÉENS
Homesick
Koya Kamura

GRAND PRIX ESSAI / ART VIDÉO
ex-aequo :
Derrière nos yeux d'Anton Bialas
Tsuma Musume Haha de Kaori Kinosh*ta et Alain Della Negra

PRIX DU CONSERVATOIRE
Derrière nos yeux
Anton Bialas

PRIX SACEM DE LA MEILLEURE CRÉATION MUSICALE
The Flowers of Romance
Guillaume Maries

PRIX DU MEILLEUR PROJET DE FILM
Sainte-Baume de Laetitia Spigarelli

PRIX PANORAMA
COUP DE COEUR DES ADHÉRENTS DE L’ASSOCIATION CÔTÉ COURT
Chambres d'amies
Raluca Bunescu

29/05/2019
John Cassavetes - Bande-annonce

ça commence demain !!!

Bande-annonce de la rétrospective consacrée à John Cassavetes, à la Cinémathèque française du 30 mai au 22 juin 2019.

23/05/2019

NOUS Y SOMMES !! LES 4 NOUVELLES ÉQUIPES DE RÉALISATEURS ET RÉALISATRICES POUR NOTRE RÉSIDENCE 2019 ONT ÉTÉ SÉLECTIONNÉES. BRAVO À EUX, ET MERCI ENCORE À TOUTES CELLES ET CEUX QUI ONT CANDIDATÉ.

21/05/2019
LES MISÉRABLES Bande Annonce (2019)

BIG UP à notre ancien résident Maxime Gerigny pour son énorme travail avec Julien Poupard, dir. photo de LES MISÉRABLES de Ladj Ly présenté en Sélection Officielle au Festival de Cannes cette année!! https://www.youtube.com/watch?v=_RBAqv0VQH8

LES MISÉRABLES Bande Annonce VF (2019) Découvrez la bande annonce de LES MISÉRABLES réalisé par Ladj Ly. Stéphane, tout juste arrivé de Cherbourg, intègre la...

02/05/2019

Les candidatures pour la résidence 2019 sont désormais closes.
Merci pour tous vos projets de films ! Vous nous avez gâté, maintenant à nous de bosser dur pour vous lire.
Annonce des réalisateurs.trices sélectionné.e.s très prochainement.

Festival des 168 Heures's cover photo
02/05/2019

Festival des 168 Heures's cover photo

Plus que deux semaines pour nous envoyer vos candidatures et devenir les prochains résidents des 168H !! À qui le tour ?
17/04/2019

Plus que deux semaines pour nous envoyer vos candidatures et devenir les prochains résidents des 168H !! À qui le tour ?

16/04/2019

Le dernier film de Jules Talbot, ancien résident des 168H, sera projeté soon! Sélectionné au prochain Côté Court de Pantin, venez le voir en avant-première avec toute sa team.
https://www.facebook.com/events/781051088962059/

Festival des 168 Heures's cover photo
11/04/2019

Festival des 168 Heures's cover photo

Le film COMMENT FAIRE POUR de Jules Follet, réalisé pendant notre résidence 2018, et KAAMOS, dernier film de Jules Talbo...
08/04/2019

Le film COMMENT FAIRE POUR de Jules Follet, réalisé pendant notre résidence 2018, et KAAMOS, dernier film de Jules Talbot, ancien résident 2016, sélectionné en Compétition Fiction au prochain Festival Côté court. DOUBLE BIG UP!!!

⭐️ SÉLECTION DES FILMS 2019 ⭐️
Voici la liste tant attendue des films retenus pour la 28e édition du festival Côté court (5-15 juin). Elle sera déclinée en quatre sections : FICTION / ESSAI-ART VIDÉO / PANORAMA / ÉCRANS LIBRES. Un grand merci à toutes les personnes qui nous ont envoyé leur film !
-------------------------------------------------------------------
⭐️ COMPÉTITION FICTION ⭐️
30 films qui privilégient un cinéma libre et indépendant, miroir d'une véritable originalité artistique.

A l’eau mon amour, Margaux Vallé (2018), 14’
Albertine a disparu, Véronique Aubouy (2018), 30’
Beautiful Loser, Maxime Roy (2018), 25’
César, Mohamed Megdoul (2019), 30’
Comment Faire Pour, Jules Follet (2018), 46’
D’un Château l’Autre, Emmanuel Marre (2018), 40’
De Longs Discours Dans Nos Cheveux, Alexandre Steiger (2018), 13’
Facteur Humain, Axel Chemin (2018), 27’
Homesick, Koya Kamura (2019), 27’
Ici le chemin des ânes, Lou Rambert Preiss (2018), 22’
Kaamos, Jules Talbot (2019), 37’
L’île du Chevalier Paul, Florence Basilio (2019), 20’
La Belle Affaire, Constance Meyer (2018), 22’
La Couleur de nos ombres, Antoine Bui (2018), 37’
La Jeune filles et ses tocs, Lucie Plumet (2019), 22’
La mariée de Pantin, Eliza Muresan (2018), 30’
Le Discours d’acceptation glorieux de Nicolas Chauvin, Benjamin Crotty (2018), 26’
Le moteur à explosion, Nicolas Leclère (2019), 22’
Les Choses du dimanche, Thomas Petit (2018), 22’
Ma branche toute fine, Dinara Droukarova (2018), 14’
Moi votre ami, Camille Polet (2018), 27’
Mono No Aware, Raphael Duracell (2018), 21’
Moonchild, Julia Artamonov (2018), 25’
Plein ouest, Alice Douard (2019), 17’
Prendre feu, Michaël Soyez (2018), 25’
Roberto, le canari, Nathalie Saugeon (2018), 18’
Saint-Jacques-Gay-Lussac, Louis Séguin (2018), 42’
Sous l’écorce, Ève-Chems de Brouwer (2019), 19’
Une Charogne, Renaud De Foville (2018), 12’
Une habitude de jeune homme, Pascal Cervo (2019), 39’
-------------------------------------------------------------------
⭐️ COMPÉTITION ESSAI / ART VIDÉO ⭐️
30 films qui questionnent, enrichissent et bousculent les langages cinématographiques.

Amour moderne [le jour la nuit], Arnold Pasquier (2018), 10’
Bimbo, Guillaume De Sardes (2018), 4’
Blue, Apichatpong Weerasethakul (2018), 12’
Derrière nos yeux, Anton Bialas (2018), 45’
Double caprice à l’asile, Stephane Rizzi (2018), 6’
Entretien, Ugo Bienvenu et Felix de Givry (2018), 9’
Erebeta, François Vogel (2018), 4’
Est-on prêtes à endosser les habits de l’artiste ? Laine Valenza (2019), 19’
Je m’aime, Katrin Olafsdottir (2018), 14’
Kosmos : the uncertainty, Robert Cahen, Narcisa Hirsch et Ruben Guzman (2018), 9’
Krishna, Claire Doyon (2018), 12’
La Dalle, Félixe de Becker et Georgia Azoulay (2019), 25’
Main pour main, Juliette Achard et Ian Menoyot (2018), 16’
La poésie nous revient de là où on ne l’attendait plus, Camille Zehenne (2019), 10’
Last Year When the Train Passed by, Pang-Chuan Huang (2018), 17’
Mémoire alternée,
Naissance de Gabin A, Elsa Aloisio (2018), 10’
PAPA, François Zabaleta (2018), 3’
Quatrième, Valérie Mréjen (2018), 14’
Reconstitution d’une scène de chasse, Patricia Allio (2019), 35’
Saisons Volatiles, David Babin et Yvan Schreck (2018), 38’
Sang Noir, Safia Benhaim (2018), 40’
Sexually Liberated Universal Trader, Alain José Garcia Vergara (2018), 13’
Stone, Marylène Negro (2018), 12’
Swatted, Ismaël Joffroy Chandoutis (2018), 21’
The flowers of romance, Guillaume Mariès (2019), 15’
The human factor, Mounir Fatmi (2018), 16’
Tsuma Musume Haha, Alain Della Negra et Kaori Kinosh*ta (2019), 31’
Utopia, Ariane Loze (2019), 10’
Wish upon…, Laurie Karp (2019), 4’
-------------------------------------------------------------------
⭐️ ÉCRANS LIBRES ⭐️
8 films d'expérimentations cinématographiques, films-essais, ou documentaires.

Entre mémoire, Pierre Villemin (Documentaire, 2019), 49’
Grande Fugue, Sarah Klingemann (Expérimental, 2019) 48’
Les Grands Fantômes, Louise Narboni (Expérimental, 2018) 57’
Les vaches n’auront plus de nom, Hubert Charuel (Documentaire, 2019) 51’
Origine contrôlée, François Zabaleta (Fiction, 2018) 30’
Topo y wera, Jean-Charles Hue (Documentaire, 2018) 48’
Tout est vrai, Romain Kronenberg (Fiction, 2019) 52’
Film catastrophe, Paul Grivas (Documentaire, 2018) 55’
-------------------------------------------------------------------
⭐️ PANORAMA ⭐️
79 films qui reflètent la richesse de la création contemporaine dans tous ses états : fiction, art vidéo, animation, documentaire

1 Mètre/Heure, Nicolas Deveaux (Animation, 2018), 9’
4 Fromages, David Chausse (Fiction, 2019), 17’
À nous deux!, Marie Loustalot (Fiction, 2018), 20’
A priori sauvage, Romain André (Fiction, 2018), 24’
Aïn Diab, Ilias El Faris (Fiction, 2019), 8’
Allée des Jasmins, Stéphane Ly-cuong (Fiction, 2018), 20’
Amor Maman, Roland Menou (Fiction, 2018), 28’
Amour(s), Mathilde Chavanne (Documentaire, 2019), 32’
Animale, Raphael Thiers (Vidéo d’art, 2018), 7’
Augure, David Doutel et Vasco Sá (Animation, 2018), 15’
Beta RR, Valentin Pinet (Fiction, 2019), 9’
Bêtes en miettes, Muriel Pic (Essai, 2019), 11’
Biciklisti, Veljko Popovic (Animation, 2018), 7’
Bijoux de Famille, Salomé Martinez (Animation, 2018), 3’
Bloeistraat 11, Nienke Deutz (Animation, 2018), 10’
Braquage Therapy, Arnaud Dezoteux (Fiction, 2018), 9
Call Me Matthew, Remy Cayuela (Fiction, 2018), 13’
Chambres d’amies, Raluca Bunescu (Documentaire, 2018), 35’
Chien Bleu, Jérémy Trouilh et Fanny Liatard (Fiction, 2018), 17’
Comment Fernando Pessoa sauva le Portugal, Eugène Green (Fiction, 2018), 28’
D’ici là, Matthieu Dibelius (Documentaire, 2018), 45’
Dans l’œil du chien, Laure Portier (Documentaire, 2019), 38’
De particulier à particulier, Julien Sauvadon (Fiction, 2018), 15’
DJO, Laura Henno (Documentaire, 2018), 13’
Dôc Lâp - Se tenir debout tout seul, Ugo Casabianca (Documentaire, 2018), 31’
Eclipse, Alejandro Ramirez Ariza (Fiction, 2018), 11’
Entre Sombras, Alice Guimaraes et Mónica Santos (Animation, 2018), 13’
Face à face dans la nuit, Loïc Hobi (Documentaire, 2019), 7’
Fatiya, Marion Desseigne Ravel (Fiction, 2018), 19’
Help me if you can’t, Patrick Hadjadj (Fiction, 2018), 18’
Invisible héros, Cristèle Alves Meira (Fiction, 2019), 27’
J’ai cru que tu partais sans moi, Despina Athanassiadis (Fiction, 2018), 17’
J’attends la nuit, Arthur Chaumay (Animation, 2018), 7’
Je nous promets, Clémentine Baert (Fiction, 2019), 15’
Je t’aime, Gabriel Maz et Dorine Pujol (Fiction, 2019), 16’
L’amour du risque, Emma Benestan (Fiction, 2018), 22’
L’approche, Romain Pérignon (Documentaire, 2019), 15’
L’autre sur ma tête, Julie Colly (Fiction, 2018), 9’
L’immeuble des braves, Bojina Panayotova (Documentaire, 2019), 23’
La collection, Emmanuel Blanchard (Fiction, 2019), 13’
La Grande Nouvelle, Eléonore Saintagnan (Fiction, 2019), 14’
La prochaine fois, le feu, Frédéric Bayer Azem (Fiction, 2018), 11’
La Vibratique, Michael Marignac et William Bonnet, 30’
Le Bois d’amour, Cécile Mille (Fiction, 2019), 17’
Le Chant d’Ahmed, Foued Mansour (Fiction, 2018), 30’
Le coureur de fond, Vianney Lambert (Documentaire, 2018), 29’
Le Lotus d’Or, Hortense Pien (Animation, 2018), 5’
Le Terrier, Amélie Derlon Cordina (Fiction, 2018), 13
Les Écoutantes, Agnese Làposi (Documentaire, 2018), 21’
Les Immortelles, Caroline Deruas (Fiction, 2019), 14’
Les sauvages, Felix Herrmann et Camille Tricaud (Expérimental, 2019), 12’
Levittown, Nelson Bourrec Carter (Fiction, 2018), 13’
Max, Florence Hugues (Fiction, 2019), 18’
Mémoires alternées, Pierre-Arnaud Lime et Edith Demoget (Expérimental, 2019), 6’
Moitié-moitié, Baptiste Drapeau (Animation, 2018), 9’
No Nos Representan, Irene Muñoz Martin (Documentaire, 2018), 40’
One after the other, Nicolas Pégon (Animation, 2018), 13’
Noée dans la tempête, Mathilde Chavanne (Fiction, 2019), 23’
Per tutta la vita, Roberto Catani (Animation, 2018), 5’
Poseur, Margot Abascal (Fiction, 2019), 24’
Procréatif, Lucile Borg (Fiction, 2019), 5’
Sirius, Alex Pou (Fiction, 2018), 11’
Stalingrad, Jeanne Delafosse et Camille Plagnet (Fiction, 2019), 16’
Stuck in the Middle, Denis Fleurion, Etienne Bonafini, Romain Marchetti, Cécile Minaud, Julien Adoum, Léo Nezot (Animation, 2018), 6’
Sur la terre du lait et du miel, Fatou Diarra (Documentaire, 2018), 38’
Sur le terrain, Mahair Bouffera (Fiction, 2018), 20’
Te merau (Que je meurs), Fanny Corcelle et Juliette Guignard (Documentaire, 2018), 36’
The Hangman’s place, Julien Bertrand (Fiction, 2018), 15’
The Nice doors, Carmen Leroi (Fiction, 2018), 15’
Tiéquar, Andrea Lejault (Fiction, 2019), 26’
Timoura, Azedine Kasri (Fiction, 2018), 26’
Tonnerre sur mer, Yotam Ben-David (Fiction, 2018), 45’
Totems et parades, David Christoffel (méta-documentaire, 2019), 11’
Tutu, Gaspar Chabaud (Animation, 2018), 3’
Un bon tireur, Aurélien Recoing (Fiction, 2019), 24’
Un Jour de Marée Haute, Timothée Catherine (Fiction, 2019), 16’
Une femme disparaît, Helene Carbonnel (Vidéo d’art, 2018), 7’
Vire-moi si tu peux, Camille Delamarre (Fiction, 2018), 13
-------------------------------------------------------------------
Retrouvez toute la sélection ici : https://www.cotecourt.org/selection_2019.php

Adresse

Paris
75000

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Festival des 168 Heures publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Festival des 168 Heures:

Vidéos

FESTIVAL DES 168H

PRÉSENTATION DU FESTIVAL Le principe de ce festival unique est de regrouper au sein d'un même lieu, dans une même atmosphère et dans le même but, des équipes dirigées par des réalisateurs émergents, afin que tous ensemble participent à un grand projet commun de création. Chacune des équipes doit, en 168 heures, tourner et monter un film unique qui constituera la sélection du festival. Ce qui fait l'originalité et la beauté de ce festival est le fait qu'il propose pour la première fois la mise en commun d'un lieu dédié à la seule création cinématographique à plusieurs groupes, au même moment. Des contraintes, des lieux imposés, des dates, sont des éléments courants au sein des festivals de cinéma mais le Festival des 168 Heures offre une expérience créatrice liée à la rencontre et au partage. En faisant vivre et travailler des équipes de tournage dans le même espace, le but du festival est d’encourager et d’observer un élan artistique issu de la création d’une communauté dont le but est la réflexion et le travail afin d’aboutir à une œuvre cinématographique. Car si les travailleurs du cinéma se croisent souvent entre deux projets, avant, pendant ou après un film, il est extrêmement rare de pouvoir partager le processus de création d’un film avec quelqu’un d’extérieur. Le festival propose une semaine, durant laquelle il faudra créer. Il s’agit de donner aux équipes un temps restreint pour faire un film, de faire bouillonner les esprit le temps d’une semaine. Mais il s’agit aussi de l’occasion de faire un film. Si bien des tournages sont avortés avant même leur préparation par faute de temps, d'envie, de moyens, de personnel, ici, le film doit être fait et il le sera. Cette urgence est un point fondamental qui, de bien des façons, pousse à la création, et qui, nous en sommes convaincus, est l'élément déclencheur de grandes choses. DÉROULEMENT DU FESTIVAL ET MODALITÉS → ÉQUIPES : Chaque équipe se compose entre 2 et 5 personnes maximum. Chaque participant(e) peut, et devra le plus souvent, incarner différents rôles pour les besoins du film. Les réalisateurs(-trices) sont encouragé(e)s à constituer une équipe complète, à la fois dans un but pratique de réalisation du film mais aussi afin de profiter au mieux d'une variété d'esprit dans un but de qualité. → FILMS : Les films, le format, le style, le genre, les sujets, les supports ne dépendent que de la volonté des participant(e)s. Nous ne voulons en aucun cas influer le processus créatif imposant une contrainte sur ce qui compose ou définit les films. Ils devront cependant bien être réalisés lors des 168 heures imparties. → ORGANISATION DES TOURNAGES : Le déroulement des tournages étant totalement libres, il n’est imposé aucune règle. Deux points doivent-être, cependant, abordés. Tout d'abord, il est interdit, pour des raisons logiques et artistiques, de documenter au sein d’un film le festival en lui-même. Sera sanctionné toute quelconque intention documentaire ou fictionnelle usant du festival en lui-même comme sujet ou personnage. Le second point consiste en l'organisation des tournages au sein de la maison du festival. Le Festival des 168 Heures met en place une carte des lieux partenaires ou publics de tournage. Il est vivement conseillé de s’y reporter afin de gagner du temps sur les repérages. Il est cependant possible d’utiliser le lieu même du festival comme décor de tournage avec l’accord au préalable de l’organisation. → DÉROULEMENT CONCRET : Une fois les participants installés, l’organisation propose un dîner de présentation du festival et de rappel des règles concernant le déroulement de la semaine de réalisation, des jours de projections et des règles en fonctions du lieu de l’édition. Une présentation des équipes et du travail des réalisateurs précèdera le lancement de la compétition. Le festival se lance officiellement à la suite de ce rassemblement, à 23h59. À partir de ce moment là, chaque équipe est autorisée à quitter le lieu commun et à travailler sur son projet. Chaque film devra alors être rendu exactement sept jours plus tard (168 heures) à 23h59. Un film non terminé, dont le montage n'est pas fini devra être rendu sous peine de ne pas participer à la sélection de l’édition. À l’inverse tout projet terminé avant la date limite ne pourra être rendu que le dernier jour du festival à partir de 20h. Si cela peut sembler problématique pour certains, ce choix nous semble normal afin d’encourager les équipes à penser leur projet sur la semaine entière et à utiliser tout le temps offert. L’expérience prouve qu’il faut plus que 168 heures pour faire un film et que chaque équipe travaille sans ralentir pendant chaque instant qui leur est accordé. → AIDE AUX ÉQUIPES EN TOURNAGE: Afin de favoriser le bon déroulement du festival et de permettre les meilleures conditions possibles, l’organisation sur place est à disposition des participants pour tout renseignement ou aide. Le festival met en place une liste de lieux de tournage conçue en partenariat avec les institutions et les particuliers aux alentours du festival. Il sera donc offert à chaque équipe la possibilité de tourner dans des endroits uniques, privés ou publics, afin de pouvoir au mieux refléter dans les films l’expérience de tournage mais aussi de vie au sein d’une région, d’un lieu. → AU SEIN DU LIEU COMMUN : Le lieu commun constitue le point de repli, d'attache, de toutes les équipes. Les repas sont assurés à heures fixes, pour l’ensemble des participants. Il est possible de ne pas y participer pour les besoins du tournage. Un panier repas sera alors préparé si la demande a été faite le matin même au plus tard. Une soirée de clôture du festival sera organisée, ouverte au public en présence des 4 équipes sélectionnées et du parrain de l’édition.

événements/lieux á proximité


Autres événements/lieux à Paris

Voir Toutes

Commentaires

INFO PROJECTION : Ce MERCREDI 10 OCTOBRE à 19h, projection aux Ateliers Varan du court-métrage documentaire EN PLEIN JOUR de Florence Lódo et Rindala Pereverzev dans lequel que j'ai participé à l'image et montage. Venez nous faire un coucou c'est gratuit!
"Les 168H ont besoin de vous! Il ne reste plus que 15 jours, aidez-les dès maintenant avant qu'il ne soit trop tard. Pour participer c'est ici : https://fr.ulule.com/168-heures/ Et pour le suspens... regardez mes films." Alfred Hitchcock.
Crowdfunding pour faire des films trop cool ! !!
AMIS CINEASTES ! C'est à vous de jouer ! Candidatez - écrivez - réalisez - partagez Faites tourner !